07 88 24 20 56

01 42 60 04 31

222 boulevard Saint-Germain 75007 Paris
160 avenue de Versailles 75016 Paris

Avocat Accompagnateur en Médiation

Persister dans une logique d’affrontement ne laisse que des perdants.

S'en remettre à un juge revient parfois à jouer à la loterie, de laquelle il ressort un gagnant et un perdant avec les rancœurs qui en découlent.

Choisir un des modes alternatifs de résolution des conflits tels que la Médiation, la Conciliation, le Droit Collaboratif ou la Procédure Participative, c’est faire émerger deux gagnants.

La Médiation est un mode amiable de résolution des différends très répandu.

Elle s'adresse à des situations de rupture de dialogue, de séparation ou de conflit entre des personnes qui doivent rester en lien. Son champ d’application est très vaste : conflits au sein d’un couple séparé ou en instance de divorce, entre héritiers, au sein de fratries, mais aussi entre associés, partenaires commerciaux, personnes en relation de travail, voisins, copropriétaires…

Dans le cadre d’une médiation avec un tiers médiateur indépendant, vous pouvez être assisté de votre Avocat. Celui-ci vous conseille alors tout au long du processus, pendant son déroulement et jusqu’à la rédaction d'un protocole d'accord.

Titulaire du Diplôme d'Etat de Médiateur Familial (DEMF), je suis habilitée à mener à bien un processus de médiation familiale, en qualité de tiers Médiateur Familial, indépendant et impartial.

Par ailleurs, qualifiée EIMA (Ecole Internationale des Modes Alternatifs de Règlement des Litiges), je suis praticien de l’accompagnement des clients en médiation.

Je participe aussi, en tant que membre actif, aux travaux de l'Association des Avocats Accompagnateurs en Médiation (AVOMEDIATION) au sein du Barreau de Paris.

Connaissant parfaitement les techniques de médiation, je mets à profit cette compétence pour vous accompagner utilement, en tant qu'Avocat, dans le cadre d’un processus de Médiation.

Le Rôle de l'Avocat Accompagnateur en Médiation

L’Avocat évaluera, avec son client et selon sa situation particulière, s’il est pertinent ou non de recourir à une médiation. Celle-ci sera particulièrement appropriée s’il y a nécessité de préserver un lien ou rétablir une communication sereine entre des personnes en conflit, notamment en cas de situation complexe qui conduirait à une procédure judiciaire longue, coûteuse et dont le résultat serait aléatoire.

Une médiation peut être mise en place avant toute procédure, ce qui souvent évite de recourir aux tribunaux. Le rôle de l'Avocat est ici plein et entier en ce qu'il conseille et assiste son client en-dehors de toute procédure. La médiation peut aussi être mise en place au cours d'une procédure ; celle-ci est alors « mise entre parenthèse » dans l'attente de l'issue de la médiation. La présence de l'Avocat est tout aussi précieuse en pareil cas.

Les avantages de la médiation sont multiples – simplicité, rapidité, confidentialité, efficacité, solution choisie par les personnes elles-mêmes – par préférence à un affrontement et une compétition sur des positions arrêtées et dont la solution est imposée par autrui.

Les personnes sont libres d’accepter la médiation avant de saisir une juridiction ou à n’importe quel stade de la procédure si une juridiction est saisie ; elles sont aussi libres d’arrêter la médiation à tout moment et préférer la voix contentieuse.

Une fois son client convaincu d’aller en médiation si la situation s’y prête, l’Avocat peut être amené à convaincre l’Avocat de l’autre personne, pour qu’ensemble leurs clients adhèrent au processus de médiation, consistant à mieux communiquer et rechercher par eux-mêmes les solutions qui leur conviennent.

L’Avocat accompagnant son client en médiation le préparera aux entretiens, en lui expliquant très concrètement le déroulé des séances et le rôle de chacun et en anticipant s’il est possible les difficultés.

Tout au long du processus de Médiation, l’Avocat conseillera son client et l’accompagnera activement, en apportant de façon bienveillante son expertise et ses propositions. Il participera à dénouer les blocages.

Il veillera au respect des règles déontologiques par le médiateur et au respect du cadre par les personnes présentes en médiation. Il restera vigilant au « confort » de son client.

En tout état de cause, tout ce qui aura été dit lors des séances de médiation restera confidentiel.

Au terme de la médiation, l’Avocat rédigera aux côtés de son confrère l’accord de médiation qui pourra être provisoire ou définitif, partiel ou total, et fera au besoin homologuer cet accord par le Juge aux Affaires Familiales afin de lui conférer force exécutoire.

En savoir plus : Accueil